14/05/2013

Des livres sur mobile contre l'illettrisme

Comment apprendre à lire... sans livres ? Dans les pays en développement, de nombreux habitants n'ont pas accès aux livres. Trop coûteux, ils atteignent rarement les zones les plus reculées, et même les écoles en sont parfois privées.

Pour permettre au plus grand nombre d'y accéder, l'ONG Worldreader a décidé d'emprunter un canal de diffusion très populaire : le téléphone mobile. Selon les chiffres de la Banque Mondiale, pas moins de 75% de la population mondiale y a désormais accès. Dans les zones les plus pauvres, il est plus facile de téléphoner que de lire un livre...

Grands classiques et romans contemporains

worldreader,illetrisme,alphabetisation,mobile,telephoneWorldreader a donc eu l'idée de combiner les deux, en proposant des livres à télécharger gratuitement sur son mobile. Rien de révolutionnaire, quand on est habitué aux smartphones et leurs bibliothèques bien remplies. Mais c'est oublier un peu vite que 5 milliards de personnes utilisent des mobiles de première génération.

L'ONG s'est donc rapprochée de BiNu, une entreprise australienne développant des applications pour ces téléphones, pour créer un service de téléchargement gratuits de livres. Plusieurs milliers d'ouvrages sont actuellement disponibles, qu'il s'agisse de grands classiques ou de romans contemporains. Worldreader essaie de proposer un grand choix de nouvelles, car, comme elle l'explique sur son site internet, ce format "est un bon moyen de conquérir de nouveaux lecteurs".

4,5 millions d'utilisateurs

Les livres sont disponibles dans de nombreuses langues et l'ONG essaie de promouvoir autant que possible les auteurs locaux et les livres pour enfants. Worldreader va même plus loin en mettant à disposition de la documentation sur le sida ou la malaria.

Plus de 4,5 millions de mobiles sont déjà équipés de cette application, notamment en Asie et en Afrique. Worldreader espère convaincre 5,5 millions de lecteurs de plus d'ici la fin de l'année. Et favoriser ainsi l'alphabétisation dans les pays en développement.

> Pour ne rien manquer de l'actu tech & solidaire, inscrivez-vous à la newsletter du blog, en haut à droite !

Commentaires

Bonjour,

WapEduc, l’école en poche:

WapEduc souhaite s’appuyer sur l’exceptionnelle technologie que représente le téléphone portable pour accompagner l’élève, lutter contre l’échec scolaire et contre la fracture numérique.
Les besoins des apprenants évoluent, les situations de nomadisme sont fréquentes. WapEduc accompagne l’enseignant et l’élève sur le chemin de la réussite.
L’application WapEduc
WapEduc, premier portail européen de mobile-learning
WapEduc a obtenu le soutien du Rectorat de l’Académie de Montpellier ainsi qu’une distinction en tant que lauréat du E-Learning Awards (parmi 600 projets européens).
Depuis cinq ans, 62.000 élèves ont révisé leurs cours sur leurs mobiles et le développement de cette application mobile permet aux élèves et aux enseignants d’établir une relation pédagogique. Une conversation par mail ou par Sms peut s’engager, des questions peuvent être posées, des conseils peuvent être dispensés.
Au delà d’une innovation technologique, WapEduc se présente comme un outil de travail collaboratif entre les enseignants et les élèves.
Nous sommes entrés dans l’ère du Mobile 2.0, c’est-à-dire une période féconde d’échanges et de partages entre plusieurs membres d’un même réseau par l’intermédiaire d’un mobile et d’applications dites de « rich-media ».
L’école nomade WapEduc permet une disponibilité constante de la connaissance, une proximité du savoir et de l’accompagnement pédagogique telles que nous ne les avons jamais connues.

Le site http://www.wapeduc.net
Sur mobile : http://www.wapeduc.mobi

Philippe STEGER
Professeur agrégé d’économie
Directeur WapEduc
Mai 2013

Écrit par : STEGER | 28/05/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire