21/09/2012

Réseaux sociaux : 5 façons originales de faire connaître une cause

900 millions d'inscrits sur Facebook, 500 millions sur Twitter... Quoi de mieux pour faire passer un message ? simples, gratuits et accessibles à tous, ces outils sont devenus les nouveaux eldorados des organisations caritatives qui espèrent y trouver un écho. Encore faut-il réussir à se faire entendre, parmi le brouhaha ambiant. A l'occasion du 21 septembre, journée mondiale de la paix ET d'alzheimer, deux initiatives ont été lancées. L'occasion de présenter cinq idées simples et originales pour faire parler d'une cause sur les réseaux sociaux.

Des murs Facebook vides pour mieux comprendre alzheimer
A l'occasion de la journée mondiale d'Alzheimer, le 21 septembre, la fédération Alzheimer's Disease International a lancé une extension Firefox qui, une fois installée, efface votre mur Facebook. Adieu, photos, statuts, vidéos, amis... Chaque élément retiré est remplacé par un message : "imaginez votre vie sans souvenirs. Pour les 36 millions de personnes vivant avec Alzheimer, c'est la réalité". Bien entendu, l'application ne fonctionne qu'une journée et toutes les pages Facebook participantes reviennent ensuite à la normale. Une déception toutefois : seul le propriétaire du compte voit sa timeline effacée... Une manière de "comprendre ce qu'on ressent quand on perd ses souvenirs", selon la fédération. Pour le côté social, on repassera. L'année prochaine ?

Des tweets géolocalisés pour défendre la paix
Le 21 septembre marque également la journée mondiale de la paix, un événement peu médiatisé alors que les hommes s'entre-tuent toujours aux quatre coins du monde. C'est pour répondre à ce silence qu'est née l'initiative A Lap Around The World, une cartographie des tweets de paix envoyés depuis quelques jours sur le réseau. L'objectif : faire buzzer le hashtag #peaceday21sep et imposer ce thème dans l'agenda médiatique. A quelques heures de la fin de cette journée, on ne peut pas parler de grand succès : le hashtag n'a pas trouvé sa place dans les trending topics, malgré les centaines de tweets envoyés. Mais l'initiative, amusante et facile à mettre en place, pourrait bien donner des idées à d'autres...

Des statuts Facebook pour retrouver des enfants disparus
Les premières heures suivant la disparition d'un enfant sont souvent déterminantes, et il est important qu'un maximum de personnes puissent être informées de la situation, le plus rapidement possible. C'est pourquoi la Missing Children Society of Canada propose aux utilisateurs de Twitter et de Facebook de lui "prêter" leurs comptes, afin de pouvoir y publier ponctuellement des alertes disparition. Il suffit pour cela d'installer une application, qui, en fonction de votre localisation, publiera les alertes les plus pertinentes.

Des signes Twitter au service d'une association
Vous avez le droit à 140 signes par tweet, mais que deviennent les caractères non-utilisés ? Le Wounded Warrior Project(WWP), une organisation caritative consacrée aux soldats américains blessés, a décidé de les récupérer. Concrètement, WWP a développé un plug-in pour navigateurs qui remplit automatiquement vos tweets incomplets. Ainsi, si votre message ne fait que 40 signes, alors il sera suivi d'une phrase de 100 signes faisant la promotion de WWP. Plusieurs messages types, de différentes longueurs, ont ainsi été créés. Lancée à l'occasion du Military Appreciation Month, l'initiative a réussi, durant sa première semaine, à récupérer plus de 125.000 signes, soit dix fois plus que ce que pensait recevoir l'association sur un mois entier.

La guerre des hashtags
Et pourquoi ne pas aller au plus simple ? Un hashtag populaire peut à lui seul faire parler d'une cause méconnue. Si la plupart restent confidentiels, d'autres hashtags engagés réussissent à percer et à entrer dans les sacro-saints trending topics. Le récent succès de #EndFossilFuelSubsidies en est la preuve. Lors du sommet Rio+20, l'ONG 350.org a décidé de lancer ce hashtag pour dénoncer les milliards de dollars reversés par les gouvernements à l'industrie des énergies fossiles. Pourquoi celui-ci, plus qu'un autre, a réussi ce pari ? Lancé par une organisation "influente" en ligne, il a été repris par plusieurs stars, tombait à point nommé dans l'actualité et a défié les internautes de battre le record de retweets détenu par Justin Bieber... De quoi motiver les foules.

Commentaires

Bonjour,
Tout cela m'a l'air intéressant, pourquoi ne pas avoir rallonger les campagnes plus longtemps! J'utilise Facebook et je n'ai jamais entendu parler de telle campagne visant à faire connaitre tel ou tel cause! L'utilisation de hashtag me parait être la meilleure solution si l'on veut faire connaitre une cause je pense

Écrit par : Rédaction web | 28/09/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire