14/08/2012

Sénégal : des certificats de naissance par SMS

Difficile de déclarer un nouveau né quand on habite dans une zone reculée du Sénégal. L'obtention d'un certificat de naissance est coûteux en temps et en argent et nombreux sont les parents à abandonner la procédure. Elle est pourtant indispensable pour que les enfants accèdent au collège.

C'est pourquoi l'ONG Aide et Action expérimente depuis quelques mois un système permettant de déclarer une naissance par SMS, rapporte l'Irin. Dans la région de Kolda, elle a ainsi équipé des chefs de village de téléphones mobiles. Les parents n'ont plus qu'à aller le voir pour lui annoncer la naissance d'un enfant et en quelques secondes, il transmet par SMS les informations nécessaires à l'officier d'état civil.

Résultats prometteurs

Le tout pour 10 francs CFA, contre 300 pour la procédure habituelle. Les parents économisent aussi énormément de temps, puisqu'il fallait auparavant se déplacer à plusieurs dizaines de kilomètres pour obtenir un certificat de naissance.

Les enfants disposent donc très vite de papiers d'identité qui leur seront indispensables tout au long de leur vie. Sans eux, ils n'ont pas le droit d'entrer au collège et nombreux sont ceux qui arrêtent l'école pour cette raison.

Le certificat de naissance par SMS semble bien parti puisque depuis sa mise en oeuvre, 100% des naissances ont été déclarées dans les villages concernés. L'expérimentation devrait donc s'étendre, non seulement au Sénégal mais aussi à d'autres pays d'Afrique comme la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso ou encore le Bénin.

12/08/2012

Crises humanitaires : Youtube lance un dispositif spécial

Difficile de s'y retrouver dans la multitude de vidéos disponibles sur Youtube. D'autant plus en cas de grande catastrophe. A chaque important séisme, incendie, ouragan ou autre, les vidéos s'accumulent sur le site, minute après minute, mélangeant images amateur, journalistiques voire même fausses.

Pour remettre de l'ordre dans tout cela, et permettre à ses utilisateurs d'accéder immédiatement à du contenu de qualité et récent sur une catastrophe, Youtube vient de lancer la Crisis Response One Box, expérimentée pour la première fois lors des inondations aux Philippines.

Authenticité vérifiée

Concrètement, lorsque les internautes recherchaient des termes tels que "Philippines floods" sur le site, un espace spécifique s'affichait en haut de la page, avant la liste de vidéos classiques, répertoriant du contenu sélectionné.

Au programme, des vidéos à l'authenticité vérifiée par Youtube, avec l'aide de l'agence de presse Storyful, spécialisée dans la recherche de contenu en ligne. Les vidéos proposées sont les plus récentes, assurant aux utilisateurs un contenu fiable et actualisé 24h/24h.

Google, un écosystème de la solidarité

La Crisis Response One Box propose aussi d'autres types de contenu, comme des informations issues de Google News ou encore des liens vers le service de Google consacré aux crises humanitaires. Ce service inclut notamment le Google Person Finder, un outil permettant aux familles de rechercher leurs proches disparus et qui a déjà fait ses preuves au Japon.

Avec cette nouvelle initiative, Google - qui possède Youtube - affirme encore un peu plus sa place d'acteur incontournable de l'information. Et renforce son écosystème consacré à la solidarité, qui relie désormais de nombreux services de l'entreprise américaine.

10/08/2012

Facebook : beaucoup d'amis, moins de générosité

Chères ONG, ne courrez plus après les utilisateurs "influents" des réseaux sociaux ! Pour faire passer votre message, mieux vaut convaincre les internautes ayant peu d'amis en ligne.

Une étude (PDF), menée par l'économiste britannique Kimberley Scharf, démontre que les utilisateurs de Facebook ayant un grand nombre d'amis partagent moins que les autres les informations "charitables". Selon elle, ils auraient tendance à compter sur les autres pour faire passer le message. Pire, de la même manière, "il est probable qu'ils se reposent aussi sur les autres pour donner", avance Kimberley Scharf.

Le don, un choix individuel ?

A l'inverse, les personnes ayant un nombre d'amis plus restreint sur Facebook se sentiraient plus responsables et partageraient davantage l'information. Ces petits réseaux en ligne seraient de meilleure qualité, souvent composés de personnes proches ou partageant de forts points communs, et donc plus efficaces pour relayer un message.

"Les économistes ont toujours perçu le don comme un choix individuel", regrette Kimberley Scharf. "Il est temps de repenser cela - nous avons accumulé beaucoup de retard sur les questions concernant la façon dont les connexions sociales façonnent le don".

08/08/2012

TED talk : l'humanitaire à l'heure du numérique

Les conférences TED sont des sources inépuisables d'information et d'inspiration. Les nouvelles technologies au service de la solidarité sont souvent au coeur de ces "TED talks" et résument, en quelques minutes passionnantes, des initiatives originales, innovantes et efficaces. C'est pourquoi je vous présenterai régulièrement, sur ce blog, les vidéos les plus pertinentes sur le sujet. Toujours sous-titrés en français, grâce à la brillante communauté TED.

La première vidéo sélectionnée évoque la façon dont le numérique facilite le travail des humanitaires sur le terrain et la vie des populations en difficulté. Le tout animé par Paul Conneally, responsable à l'époque des relations publiques à la Croix-Rouge Internationale.

"Assurer la pleine participation à l'effort humanitaire des personnes touchées par des catastrophes a toujours été un idéal insaisissable. Nous possédons désormais les outils pour cela. Il n'y a plus aucune raison de ne pas le faire. Il est temps que le monde de l'humanitaire passe de l'analogique au numérique".

TEDxRC2 / Novembre 2011

Pour aller plus loin :
> L'open source au service de l'humanitaire
> Daraja : les SMS au service de l'accès à l'eau
> Développement : 75% de la population mondiale a accès au mobile

06/08/2012

Quand les réseaux sociaux font basculer des vies

Facebook a ouvert il y a peu le site Stories, qui référence les belles histoires rendues possibles par le réseau social. Car les milliards de messages qui transitent chaque jour par Twitter, Facebook et autres ne sont pas toujours anodins. Certains ont même fait basculer des vies.

Ces histoires insolites se propagent régulièrement sur la toile. Sur Tech Ethique, nous avons par exemple évoqué celle de ce garçon américain, atteint du cancer, qui a pu réaliser ses rêves grâce aux utilisateurs de Reddit. Ou encore, plus près de nous, l'aventure d'une jeune française subitement poussée à la rue qui, en quelques heures, a trouvé sur Twitter une aide inespérée.

La mémoire retrouvée grâce à Facebook

Partout dans le monde, les réseaux sociaux, de plus en plus puissants, sont le vecteur d'une solidarité aussi inattendue qu'efficace. Et Facebook a bien compris à quel point ces histoires pouvaient valoriser son image, à l'heure où la méfiance s'accroît à son égard. En ouvrant Stories, Facebook réalise une opération de communication efficace, en copiant Twitter Stories, initié par son principal rival.

La première histoire publiée raconte la vie de Mayank Sharma, un habitant de New Delhi qui a perdu la mémoire et a réussi, grâce à Facebook, à recoller les morceaux de sa vie. Le tout dans un bel emballage, avec une vidéo de qualité qui donne envie de voir les prochaines. Le site de Twitter est tout aussi soigné et plus fourni, avec des histoires drôles ou émouvantes, anecdotiques ou universelles. Un plaisir à parcourir... A condition de passer outre l'auto-congratulation dégoulinante de ces deux sites.