21/03/2012

Quatre QR codes insolites et solidaires

Les ONG rivalisent d'originalité pour récolter des dons. Depuis son invention, le QR code fait partie de leurs nouveaux outils, qu'elles utilisent parfois de façon... surprenante.

Le QR code SDF

Pour attirer l'attention sur le sort des sans-abri, l'association britannique Simon on the Streets a imprimé des QR codes sur des cartons. Elle les a ensuite disposés dans des rues, ajoutant des petits tas d'affaires semblant appartenir à des SDF.

QRH1.jpg

Quand les passants scannaient le code, ils étaient invités à faire un don à l'association. Cet hiver, plus de 1.400 livres ont été récoltées de cette manière.

Le Q'haircut

Difficile de rendre visible son QR code d'appel au don au milieu des multitudes d'affiches, souvent publicitaires, qui en proposent. Qu'à cela ne tienne, l'ONG OnexOne, qui se bat pour les droits des enfants, a trouvé un autre "panneau" pour faire connaître son action : la tête de ses militants.

 

scanhair.jpg

Les volontaires ont accepté de se faire couper les cheveux... en forme de QR code, qui permettait de faire un don à l'ONG.

Le cul R code

Pas sûr qu'au moment de sortir le préservatif, ses utilisateurs aient vraiment envie de scanner son QR code... Mais qu'importe, l'initiative est amusante. L'ONG Planned Parenthood of the Great Northwest est à l'origine de ces 55.000 préservatifs, distribués à des étudiants de la région de Washington. Une fois le code scanné, l'utilisateur est incité à enregistrer sa localisation sur le site WhereDidYouWearIt.com.

QRpreservatif.jpg

Au final, une carte permet de voir où les participants ont utilisé un préservatif. "Il y a des rapports protégés, découvrez où", "soyez fiers de porter un préservatif !" sont quelques unes des phrases présentes sur le site, visant à banaliser et encourager cette pratique.

Le QR code glacé

La branche néerlandaise de WWF a eu la simple mais bonne idée "d'imprimer" un QR code sur une rivière gelée, en plein Amsterdam. Le message est clair : une sensibilisation au changement climatique, imagé avec la disparition du QR code au fil des jours et du réchauffement des températures. Le code renvoyait simplement vers la page de l'organisation.

qrwwf.jpg

Ces initiatives sont certes originales, mais loin d'être très efficaces. L'utilisation des QR codes est encore peu répandue, et encore moins parmi les donateurs traditionnels, comme les femmes ou les personnes âgées. D'autres technologies sont déjà en cours de création pour remplacer les QR codes. Nul doute que les ONG sauront s'en emparer. Avec plus ou moins de sérieux.

Écrire un commentaire